:: African Movies :: Our Selection

Force est de constater qu’il est bien souvent difficile d’accéder aux plateformes permettant de visionner les films du continent africain et seuls quelques rares films sont diffusés dans nos salles. J‘aimerai quand même vous proposer une sélection de 4 films de réalisateurs venant du Ghana, du Senegal, & d’ Afrique du sud qui vous donneront le goût du beau cinéma africain.

Bien évidemment ces films vous propose un univers fort éloigné de celui des grosses productions hollywoodiennes. Vous n’y trouverez pas de flopée d’acteurs ou actrices connus! En revanche, vous aurez accès au travers de ces films à des univers déroutants et touchants. Sans plus tarder commençons par mon premier coup de coeur 🙂 :

 « KWAKU ANANSE »

Akosua Adoma Owusu, 2015 (Ghana)

J’ai eu l’opportunité de visionner ce film durant le festival « Africlap » à Toulouse. Difficile d’imaginer le contenu du fil malgré un titre évocateur en Twi. Bref, j’étais bien loin du compte.

« Kwaku Ananse » c’est très peu de dialogue mais beaucoup de gros plans sur les personnages qui plongent le spectateur dans une folle aventure. Et nul besoin de mots pour ce faire.

« Le film est un projet intensément personnel qui fait référence à la mythologie ghanéenne bien que le court-métrage contienne des éléments semi-autobiographiques. On nous propose donc un voyage  dans l’un des plus beau conte de l’Afrique occidentale, une rencontre avec l’homme araignée. « 

En gros il s’agit d’une fable mêlée à l’histoire d’une jeune étrangère nommée Nyan Koronhwea qui assiste aux obsèques de son père. Durant ces obsèques, elle s’aventure dans les bois à la recherche de ce dernier. Le voyage commence…

On a aimé « Kwaku Ananse » pour les images splendides et le bel effort de préserver cette fable, fustige de l’héritage culturel immensément riche ghanéen. À voir absolument! 😋

« SEMBENE » 

Bryan Saunders, 2015 (Senegal)

Je n’avais jamais entendu parlé de ce réalisateur mais je me suis lancé et j’ai visionné ce film! C’est une jolie pépite qui retrace un pan du cinéma africain.

SEMBENE est un long métrage documentaire, qui raconte l’incroyable histoire vraie du père du cinéma africain, le romancier autodidacte et cinéaste qui a combattu, contre d’énormes difficultés, une bataille monumentale de 50 ans pour donner aux Africains plus d’accessibilité : Ousmane Sembéne, a dockworker and fifth-grade dropout from Senegal.

SEMBENE est raconté à travers les expériences de l’homme qui le connaissait le mieux, le collègue et le biographe Samba Gadjigo, en utilisant des séquences d’archives rares et plus de 100 heures de matériaux exclusifs. Une épopée vraie, SEMBENE Suit un homme ordinaire qui se transforme en porte-parole sans peur pour les marginalisés, devenant un héros pour des millions. 

Il était membre et co-fondateur de l’Association sénégalaise des cinéastes et de la Fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI). Il a été membre du jury à Cannes en 1967, à Berlin (1977) et à Venise (1983). Son film, Moolaade (2002) remporte le prix Certain Regard à Cannes en 2004, devenant ensuite le premier réalisateur africain à y tenir un leçon de cinéma. Il est décédé en juin 2007 à l’âge de 84 ans.

Possibilité de  visioner ce film via http://www.sembenefilm.com

« ELELWANI »

Ntshavheni Wa Luruli, 2012 (Afrique du Sud)

Parce que les histoires d’amour, inspirent et ne se ressemblent pas, Elelwani nous propose d’explorer le clivage entre tradition et modernisme à travers l’histoire de protagonistes colorés.

Elelwani et son petit ami sont amoureux et ont l’intention de passer le reste de leur vie ensemble. Ils sont éduqués, vivent en villes et aspirent à voyager à l’étranger après l’obtention de leur diplôme universitaire. Elelwani retourne chez sa famille à la campagne pour présenter son petit ami à sa famille et annoncer ses plans pour l’avenir. Le poids de la tradition portant lourdement sur sa famille, ils refusent d’accepter l’union. Le père veut que sa fille devienne l’épouse du roi local, malgré son refus insistant. Bref, une belle histoire comme on les aime…

« FELICITE »

Alain Gomis (Senegal), sortie en salle le 29 Mars 2017

Félicité c’est le genre de film qui m’inspire 🙂 !

Félicité est libre et fière, chanteuse le soir dans un bar de Kinshasa. Sa vie bascule quand son fils de 14 ans est victime d’un accident de moto. Pour le sauver, elle se lance dans une course effrénée à travers les rues d’une Kinshasa électrique, dans un monde de musique et de rêves. Ses chemins croisent ceux de Tabu.

Dans « Félicité », son quatrième film, Alain Gomis brosse le portrait d’une mère courageuse, qui après son boulot de chanteuse dans un bar tente le tout pour le tout pour amasser la somme nécessaire à l’opération de son fils victime d’un accident. « Félicité » a été tourné dans la capitale congolaise et suit le quotidien de ses habitants, des hôpitaux aux marchés de Kinshasa, mais se refuse à toute dimension sociologique ou documentaire, malgré le contexte politique tendu en République démocratique du Congo (Rdc). « C’était difficile de faire ce film. Ça a été une année difficile en RDC », a souligné le réalisateur, évoquant notamment les élections. (Source: http://lesoleil.sn)

« Félicité » d’Alain Gomis a gagné le Grand Prix du jury de la Berlinale.

Pour ceux qui aimeraient poursuivre l’aventure et soutenir un projet ambitieux visitez  Africa Film Society qui cherche à promouvoir l’héritage cinématographique africain tout apportant du soutien aux nouveaux cinéastes.

1486805868376

L’objectif de cette plateforme:

« Encourager l’art du cinéma sur le continent africain comme moyen de raconter nos histoires. Nous avons l’intention de lancer le Fonds du cinéma africain en 2017 pour donner aux cinéastes africains les ressources nécessaires pour créer un travail sans compromis et amplifier leurs voix à l’échelle mondiale. »

rr_3938_4

Grâce à l’initiative « Classics In The Park », ils proposent de visionner des films africans et ont également l’intention d’acquérir, de restaurer et de redistribuer ces films à partir de leurs bobines d’origine pour qu’ils soient accessibles à la nouvelle génération.

Africa Film Society a été fondé par le cinéaste / compositeur ghanéen S. Blitz Bazawule. Son siège est à Accra.

http://www.africafilmsociety.org

Article: Tyitelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s