Afro Movies :: Our Selection ::

Habituellement les sorties cinéma en France c’est le mercredi, mais chez TWYL on ne suit pas les codes alors on a décidé de vous proposer une sélection de films africains très éclectiques, un mardi! Ne vous attendez pas à une quelconque épopée fantastique de Marvel et il n’y a pas nécessairement de fil conducteurs entre les films proposés, si ce n’est qu’ils sortent de l’ordinaire et dévoilent d’intéressants aspects de la culture ou de la vie en Afrique. Bien sur la fiction se mêle parfois à la réalité, mais l’ensemble est assez rafraîchissant et fait voyager sans bouger. 

Et puisque tout est permis je vous propose également un reportage sur un peuple méconnu de Namibie « Les Héréros & Namas ». Suivez le guide vous ne serrez pas déçu  🙂 !

1. « Mille Soleils » Mati Diop (Senegal, 2013).

234348

Mory et Anta s’aiment. Les deux jeunes amoureux partagent le même rêve, quitter Dakar pour Paris. Au moment fatidique, Anta embarque. Mory, lui, reste seul sur les quais, incapable de s’arracher à sa terre. Quarante ans plus tard, Mille Soleils enquête sur l’héritage personnel et universel que représente Touki Bouki.

2. « Zulu » Richard Grandpierre & Jerôme Seydoux (Afrique du Sud, 2013)

21038412_20130910105406795

Dans une Afrique du Sud encore hantée par l’apartheid, deux policiers, un noir, un blanc, pourchassent le meurtrier sauvage d’une jeune adolescente. Des Townships de Capetown aux luxueuses villas du bord de mer, cette enquête va bouleverser la vie des deux hommes et les contraindre à affronter leurs démons intérieurs.

Petite recommandation, certaines scènes sont un peu crues mais l’histoire est prenante et touchante. 

3. « La Noire de . … » Sembe Ousmane (Senegal, 1966)
La Noire de___

La dramatique histoire de Diouna, une jeune fille naïve, engagée pour la durée de leur « congé » en France par un couple de coopérants. Elle part pour Antibes pleine d’illusions. En réalité elle ne trouvera que le sort d’une bonne à tout faire et le mépris froid de ses patrons.Au fond de sa solitude, elle finira par se suicider. Ce sujet est basé sur un fait divers survenu en 1958 sur la Côte d’Azur et dont Sembène prit connaissance dans Nice Matin.

4. »Maman(s) » Maimouna Doucouré (Senegal, 2015)

13149898_10154260453094729_1707746736_n

Aida, huit ans, habite un appartement de banlieue parisienne.

 Le jour où son père rentre de son voyage au Sénégal, leur pays d’origine, le quotidien d’Aida et de toute la famille est complètement bouleversé : le père n’est pas revenu seul, il est accompagné d’une jeune sénégalaise, Rama, qu’il présente comme sa seconde femme.

 Aida, sensible au désarroi de sa mère, décide alors de se débarrasser de la nouvelle venue.

5. »Starve your dog » Hicham Lasri (Maroc, 2015)

In the audacious new feature from Morocco’s Hicham Lasri, a once-famous journalist desperate to make a comeback lands a major interview with the dreaded interior minister of the despotic former regime but the anger and dissension among her camera crew makes it hard to predict whether they’ll actually be able to get this controversial show in the can.

13140703_10154260453059729_1184390266_n

On the last day of Ramadan, a hastily assembled crew of technicians waits in a shabby Morocco television studio for the arrival of an important personality, expecting to film what their director Rita (Latefa Ahrrare) promises will be the interview of their lifetime. Hours pass, idleness turns to frustration, and they begin to bicker. When the identity of the « Godot » they’ve been anticipating is finally revealed, their quarreling goes over the top it’s Driss Basri (Jirari Ben Aissa), who was the dreaded Interior Minister during the previous monarch’s reign of terror.

6. « Lamb »  Yared Zeleke (Ethiopie, 2015)

Ephraïm, un garçon de neuf ans, vit avec sa brebis Chuni dans les terres volcaniques 071751d’Éthiopie. Lorsque sa mère meurt lors d’une famine, son père l‘envoie, accompagné de sa brebis, chez des parents éloignés dans une région plus verte du pays, loin de leur terre natale dévastée par la sécheresse. Dans ce nouvel environnement, Ephraïm a le mal du pays. Son oncle lui ordonne d’abattre sa brebis pour une fête à venir. Il élabore alors un stratagème pour sauver Chuni et retourner chez lui.

7. « Bal poussière » Henri Duparc (Côte d’Ivoire, 1989)

Un classique du cinéma africain. Riche cultivateur d’ananas dans un village ivoirien, Alcaly
dit « Demi-dieu « mène une vie paisible auprès de ses cinq femmes ; jusqu’au jour où il fait la connaissance de Binta, une étudiante rebelle, renvoyée au village par sa tante qui estime que la ville lui a fait perdre la tête. Obsédé par sa jeunesse et sa beauté, il n’a plus qu’un seul objectif ; faire d’elle sa sixième épouse.

wpid-affiche-bal-poussiere.jpg5Il a le plan d’avoir une épouse pour chaque jour de la semaine et pense garder le septième jour pour le repos et la récompense de la meilleure d’entre elles. Binta refuse fermement cette union, que ses parents approuvent, poussés par la montagne de présents offerts par leur futur gendre. Elle finit par accepter mais à certaines conditions, qui vont très vite mettre la famille sans dessus dessous.

Pour ceux qui ont déja vu ce film, on sait que vous voudrez le revoir! et pour ceux qui ne le connaissent pas à vos écrans pour un moment d’humour et d’auto-dérision, comme nous en avons tant besoin ces jours-ci 🙂 !

8. Le génocide oublié ? (Namibie)

C’était il y a 110 ans. En 1904, le gouvernement allemand décidait de réprimer dans le sang une révolte en Namibie, une de ses colonies africaines, occupée de 1884 à 1915. 

Le massacre des Héréros et des Namas perpétré sous les ordres de Lothar von Trotha dans le Sud-Ouest africain allemand (Deutsch-Südwestafrika, actuelle Namibie), considéré comme le premier génocide du XXème siècle, un programme d’extermination qui s’inscrit au sein d’un processus de conquête d’un territoire par les troupes coloniales allemandes entre 1884 et 1911 : il entraîna la mort de 80 % des autochtones insurgés et de leurs familles (65 000 Héréros et près de 20 000 Namas).

Petit retour en arrière. En 1884, lors de la conférence de Berlin, dite du « partage de l’Afrique », la Namibie est placée sous protectorat allemand. Les Héréros, une puissante ethnie locale, commencent par collaborer avec les colons allemands en échange de produits européens. Leur rôle : prévenir toute tentative de rébellion des autres ethnies. Mais en dix ans, la maladie, les vols de leurs biens et de leurs femmes modifient la donne. Après avoir vainement tenté de rallier à sa cause les chefs d’autres ethnies, Samuel Maharero organise le soulèvement de son peuple. Soulèvement qui sera suivi peu après par celui du peuple namas et qui sera réprimé en masse par une armée emmenée par le pro-colonialiste Lothar von Trotha.

Camps de concentration. L’ordre reçu par les troupes est simple : « Chaque héréro qui se trouve sur le territoire allemand doit être fusillé sur le champ. » Certains seront fait prisonniers et déportés en train dans des camps de concentration, avant d’être tatoués sur le bras. Tous seront contraints aux travaux forcés. Des missionnaires témoignent d’avoir vu des Héréros parqués dans des enclos, « si maigres qu’ils s’effondraient. Les corps étaient brûlés sur place. » (Source: Libération)

(Source: info.arte.tv/fr/le-genocide-oublie)

Un reportage à voir! Certains s’interrogeront sur l’intérêt ou la plus-value? Regardez-le et on échange ensuite de façon constructive.

TWYL c’est aussi ça.

Vous avez clairement de quoi vous occuper si jamais votre long week end à venir est bien trop long 🙂 !

A vos pop-corn!

Les films proposés sont disponibles sur la plateforme de vidéos à la demande suivante : http://www.africafilms.tv/fr  .Ils ont également disponibles en DVD.

Article: IwannAfree & Tyitelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s